Asie centrale

Kirghizstan

Nous continuons notre route au Kirghizstan, après le passage de frontière Tadjikistan / Kirghizstan sans encombre, sous la neige, pluie et brouillard avant d’arriver dans la verte vallée de Kyzyl Suu (chaîne de l’Alaï) pour nous diriger tout près du pic Lénine au milieu des Hummocks. Dès les premiers kilomètres au Kirghizstan, beaucoup de Yourtes et roulottes tout au long des routes et sur les flancs montagneux, et de nombreux troupeaux de chevaux et cavaliers.

Route entre les 2 Frontières séparées de 20 kms

Dans la vallée de Kyzyl Suu, quand les glaciers ont fondu, ils ont laissé des rochers et des sédiments : Les moraines, aujourd’hui elles forment des grands champs de collines appelés des Hummocks. Nous avons pris plaisir à grimper sur ces collines et admirer les paysages alentours de la chaine de L’Alaï. Un vrai contraste avec l’aridité dans la chaîne du Pamir.

Les Hummocks – Pied du Pic Lénine

Nous prenons ensuite la direction de la ville de Osh pour nous installer dans le pays, achat de carte SIM, plein de courses, carburant, barbier et devises kirghizes (Le SOM). A Osh, nous grimpons sur la Sulaiman Too (montagne sacrée pour les musulmans), d’où nous avons une très belle vue sur la ville. Osh sera l’occasion d’un peu de repos pour quelques jours.

Notre parcours nous mène ensuite en direction de Djalalabad en traversant à nouveau la vallée de Ferghana côté Kirghiz qui nous rappelle notre passage en Ouzbékistan.

Au Kirghizstan, nous enchaînons ensuite les magnifiques vallées et Lacs du pays passant par plusieurs cols de plus de 3000 m d’altitude.

Le Lac Sary Chelek

Situé dans un parc classé réserve de biosphère par l’UNESCO, le lac Sary Chelek est très sauvage composé d’une faune et flore très riches. Son accès y est contrôlé par un checkpoint et un droit d’entrée, il nous fait faire un A/R de 200 kms de notre trajet principal, avec des passages par certains endroits délicats.

Le Lac Toktogul

Le plus grand barrage du Kirghizstan qui fait la fierté des kirghizes, il est représenté sur les billets de 100 Som. Le tour du lac est sublimé par les couleurs de ses eaux et des chaînes de montagnes qui l’entourent. Cela nous occasionne de superbes bivouacs.

Toktogul
Toktogul
Toktogul

La poursuite de notre parcours jusqu’à la vallée de Suusamyr nous fait passer le col de Alabel (3175 m).

La Vallée de Suusamyr et Les Gorges de Kökömeren

Nous enchaînons des paysages minéraux aux couleurs variées. Notre parcours nous fait passer par le col de Kara Keche (3384 m), singulier par la présence de sa mine de charbon en exploitation.

Le Lac de Son Kul

Sur les dizaines de kms entre le col de Kara Keche et l’arrivée au lac, des Kirghizes s’installent pour l’été avec montage de Yourtes par toute la famille. En parallèle, les « Yurt camp » fleurissent au bord des routes et autour du lac pour accueillir les touristes afin de leur offrir hébergement, restauration, balades à cheval, … Nous faisons le tour du lac par le côté nord-ouest, beaucoup plus sauvage. La piste est raide, étroite et escarpée, passant dans les collines, mais permet une vue plongeante sur le lac, magnifique ! Nous passons une nuit au bord du lac, contraint par l’immobilisation de notre véhicule 🙂

Lac Son Kul

Bichkek

Avant d’arriver dans la capitale, nous passons le col de Kalmak (3446 m), de magnifiques vallées et les villes de Sary Bulak, Kochkor, Tokmok (Tour Burana). C’est l’occasion de passer une soirée avec Franck, Marion et leurs enfants (famille de Vendée qui voyage pour plus de 6 mois) – Himaya sur La route de l’Asie Centrale, et avec qui nous passons une très bonne soirée. La rencontre de Manas (chauffeur de tour Kirghiz), nous permet de changer l’amortisseur avant droit HS de notre véhicule dans un garage tenu par des russes à Bishkek.

Bishkek, capitale du Kirghizstan est remarquable par ses nombreux parcs et caractéristique par son passé soviétique. Il fait beaucoup plus chaud car nous sommes à une altitude d’environ 700 m, la température tourne autour des 30°. Bishkek nous permet de découvrir l’AFKE (Association Franco Kirghiz d’Ecotourisme), que Philippe, français originaire de la région d’Orléans nous présente. C’est l’occasion de passer une bonne partie de notre soirée avec Emile et Nurlan (Kirghizs) qui se relaient pour la surveillance de nuit de la forêt, nous y passons une nuit.

 Issyk Kul

Nous prenons ensuite la direction du Lac de Issyk Kul que nous parcourons par le côté sud, le côté le plus sauvage. Au début de notre parcours, nous quittons le bord du lac pour 60 kms de pistes qui nous mènent dans des vallées sauvages le long des contreforts des Terskey Ala-Too.

Les jours suivants nous allons au lac salé de Kyzyl Tuu, au Canyon de Skarska, dans la vallée de Barskoon et dans la vallée de Jety ögul.

Nous finissons notre tour de lac à Karakol pour refaire les pleins avant une pause dans un bivouac magnifique pour deux nuits au bord du lac, avant notre passage au Kazakhstan par la frontière de Karkara.

Regards sur Le Kirghizstan

Comme dans les pays précédents, le Kirghizstan a été l’occasion de nombreuses rencontres avec les locaux, très accueillants et fiers de partager leur culture et leur pays. Les accès, pistes et routes sont très contrastés entre très mauvais état et excellent état.

Les paysages et la géographie du pays

Nous ne ferons pas plus de commentaires, les photos présentent en partie l’émerveillement de ce que l’on a vécu et ressenti pendant presque 3 semaines dans le pays.

Les chevaux

Ils sont la très grande particularité du pays, on y trouve de très nombreux troupeaux. Ils sont magnifiques et respirent la liberté des grands espaces. Les Kirghizs en sont très fiers.

Les Yourtes

Notre période de traversée du Kirghizstan nous a permis de suivre le déplacement de nombreux troupeaux de moutons, de chèvres, de chevaux, …. Les bergers, accompagnés de leur famille installent leur yourte pour la saison dans les hauts pâturages. D’autres yourtes sont installées sur les sites les plus touristiques ou proche des axes de passage (routes et pistes), en présence ou non de troupeaux, leur but étant l’hébergement, la restauration ou tout autre activité pour répondre à la demande des touristes. Moins fréquentes, certaines sont habitées à l’année.

Les roulottes quant à elles répondent à un hébergement temporaire pour certains et permanent pour d’autres.

Nous passons maintenant la frontière vers le Kazakhstan (en direction de Almaty la deuxième grande ville du pays) que nous allons traverser pour rejoindre la Russie en direction de Moscou.

Nous avons parcouru depuis notre départ plus de 16 000 kms. Almaty / Moscou représentent environ 4000 kms, et il en faudra plus de 4000 pour rejoindre l’ouest de la France.

Le Trajet

Galerie Photos du Kirghizstan

A bientôt pour de nouvelles découvertes …

8 commentaires

  • GRAVELEAU Jean-Marie

    Bonjour Natalie et Stéphane,

    Nous partageons votre enthousiasme pour le Kirghizstan, au vu des superbes photos que vous nous transmettez. Vous êtes de bons promoteurs de cette région !

    Bonne continuation.

    Mado et Jean-Marie

  • Nicolas

    Bonsoir, félicitations pour ce blog et la performance d’une tenue ponctuelle.
    Nous allons aussi vers Moscou et St Petersbourg, visa du 1er Juillet au 25 pour “descendre “ ensuite par les pays baltes. Si vos dates sont identiques, on pourrait se rencontrer.
    À bientôt peut-être.
    Maryse Gérard NICOLAS

  • Marchand Louisette

    Bonjour vous deux
    Quel périple!! Les photos sont absolument magnifiques, les commentaires excellents, dignes de grands reportages.
    Une chose, Maître Bernard Pivot serait perdu lui aussi dans l’écriture des noms✍️ et je ne parle pas de la prononciation….A quand la célèbre dictée…
    Philippe s’inquiète de la mécanique et jalouse les photos. Dommage que c’est si loin les 16000 km nous font peur…
    Bonne continuation
    Biz à vous

  • S&N

    Merci pour tous vos commentaires. Pour l’orthographe des noms, elle varie en fonction de la langue utilisée : locale(s), russe, anglais ou français … alors ça dépend 😉
    Pour les photos, les sujets sont porteurs, les lumières magiques et magnifiques, les objectifs sont malheureusement trop petits pour restituer la réalité dans son ensemble 🙂
    A bientôt,
    N&S

  • Simon

    Génial ! Les paysages sont vraiment magnifiques sur les photos ! Je pense donc qu’en vrai vous devez en prendre pleins les yeux, c’est super. Des gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *