Asie centrale

Tadjikistan 1

Au passage de la frontière vers le Tadjikistan, nous ne présentons pas les OVIR à la douane Ouzbèke (enregistrements réguliers des personnes dans le pays), mais on nous les demande et ils assurent une vérification sommaire. Nous ne connaîtrons  pas le niveau de contrôle et d’enregistrement nécessaire en Ouzbékistan !

Le passage de la douane Tadjike se déroule sans encombre. Nous nous acquittons des taxes : enregistrement du véhicule (importation temporaire), quarantaine et passage du véhicule en fosse de désinfection. Le passage se fait en 2 heures.

Nous prenons ensuite la direction de la ville de Kodjent où nous passons une petite journée guidés et conseillés par Shohre, jeune tadjike habitant la ville.

Ville de Kodjent
Vallée de Zeravchan

Lors de ces premiers jours au Tadjikistan, nous sommes passés par les sites majeurs des 7 lacs et du lac Iskander Kul (dans la région des Monts Fan) avant de rejoindre la capitale Douchanbé.

Les 7 Lacs

La légende raconte qu’il y a longtemps un vieil homme s’est perdu dans la vallée et ses sept filles sont venues le chercher. L’homme n’a jamais été retrouvé. Les 7 filles se sont assises le long du sentier étroit et ont pleuré. Les larmes ont rempli la vallée et les filles se sont noyées. Elles sont mortes, mais 7 lacs, beaux et différents, comme 7 filles, nous rappellent cette histoire. Toutes étaient vraiment belles, mais la plus belle était la plus jeune, Mijgon qui a donné son nom au premier lac (1640 m), considéré comme le plus beau.

L’accès à ces lacs se fait par une piste d’une trentaine de kms, très étroite, pentue par certains endroits, avec quelques gués faciles et traversant des villages de montagne. Nous y avons randonné et bivouaqué.

Un des 7 lacs
Village Tadjik – Les 7 lacs

Lac Iskander Kul

Après avoir passé le col d’Anzob (3400 m) et traversé son tunnel de 3000 m, que nous déconseillons aux claustrophobes, nous avons continué en direction de Douchanbé avant de bifurquer sur une piste de 20 kms pour atteindre ce lieu magnifique. A noter qu’il accueille la datcha du président Tadjik.

Une partie du Lac Iskander Kul

Douchanbé

Capitale du Tadjikistan, la ville est remarquable par la taille et la beauté de ses parcs embellis d’une multitude de roses de toutes les couleurs. C’est une capitale avec des héritages de l’époque soviétique. La ville est paisible et de taille humaine. Nous y avons goûté le Kurutob, spécialité Tadjike (composée de pain, oignons, tomates, persil, coriandre, concombre et nappé d’une sauce au yaourt). Cette pause dans la capitale est l’occasion de préparer la suite du voyage et de profiter des services d’un barbier / coiffeur :-), la météo pour la première fois nous offre une journée pluvieuse et une journée nuageuse, que finalement nous apprécions après toutes les journées chaudes passées.

Nous partons maintenant en direction du Pamir, région montagneuse du Tadjikistan étalée sur 1000 kms, qui borde les frontières Afghanes et Chinoises avant de rejoindre le Kirghizstan.

Galerie photos du Tadjikistan 1

A bientôt pour de nouvelles découvertes …

6 commentaires

  • Louisette Marchand

    Bonjour à vous qui découvrez de magnifiques paysages,
    Les lacs sont d’une belle couleur, mais les routes paraissent périlleuses.
    Attention à vous les aventuriers.
    Bonne continuation et au plaisir de vous lire
    Philippe et Louisette

  • Christelle et Philippe

    Bonjour les baroudeurs !
    Les paysages sont vraiment magnifiques, le coin est propice aux ballades à pied !? Nous aurions bien aimé avoir quelques photos des baroudeurs chez le coiffeur et chez le barbier. Maman vous remercie pour le mini rosier cadeau de la fête des mères.
    Prenez soin de vous !
    A bientôt
    Christelle et Philippe

  • Marie-Louise et Paul

    Bonjour à tous les deux,

    Maintenant nous sommes réellement dans le dépaysement le plus total, que le monde recèle des trésors incroyables et des paysages à couper le souffle. Vous allez avoir des souvenirs en surnombre à l’arrivée non ? J’espère que la carte mémoire a suffisamment de capacité.
    Le tunnel de Anzob est aussi surnommé « tunnel de la mort », Prenez une autre route pour le retour.
    Comme Christelle et Philippe, j’attendais la photo chez le coiffeur/barbier, mais on y aura peut-être droit plus tard.
    Continuez votre périple et prenez soin de vous, nous attendons la suite avec impatience.
    Je surveille quotidiennement ma messagerie.
    Bisous de Marie-Louise et Paul.

  • Annie et Jacques BOUSSEAU

    Petit bonjour du Beloustan. Nous suivons avec grand intérêt l’évolution de votre périple et sommes émerveillés pas les magnifiques photos et commentaires que vous nous partagez et qui nous permettent d’être aussi un peu du voyage. Profitez-bien de cette expédition pour emmagasiner des réserves de souvenirs.
    Bonne chance à vous deux.
    Bises.
    A & J

  • Patricia

    Un petit coucou des camping caristes rencontrés au col d’Aspin avant-hier. Vous nous avez donné des envies de départ, mais il faudrait d’abord que nous trouvions le camping car adéquat ! En attendant nous suivrons vos aventures au cap nord l’année prochaine ! Continuez à faire de beaux voyages et à faire rêver…
    Amicalement
    Patricia et Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *