Asie centrale

De L’Europe à l’Asie : La Turquie

Le passage de la frontière de la Grèce à la Turquie s’est fait en moins d’heure, après avoir dépassé des quantités très importantes de camions en attente.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20190404DSC_0039-1024x683.jpg.
Frontière Grèce vers Turquie

Puis nous reprenons la route vers Istanbul. Nous devons nous acquitter d’un droit de circuler (HGS) sur les autoroutes turques (en particulier obligatoire pour rejoindre Istanbul par le détroit). Pour cela nous avons fait cinq ou six stations services, chacune nous donnant une version différente du lieu d’acquisition de ce droit. Le ras le bol nous gagnant, nous laissons tomber pour ce soir et trouvons un lieu de bivouac avant le passage vers Istanbul, en bord de mer de Marmara avec une vue sublime sur la ville.

Traversée du détroit du Bosphore

La nuit fût quelque peu animée par les locaux venus chanter, boire, écouter de la musique et admirer la vue de nuit autour de braseros improvisés. Au petit matin, seuls face à la mer, nous reprenons notre quête du HGS. Après une petite heure d’attente dans un bureau de poste censé nous délivrer le document, le guichetier nous indique qu’il n’en a pas ! Notre salut viendra à la sortie du bureau PTT, d’un touriste turc, lui aussi en camion, qui nous indique le lieu de retrait officiel du HGS ainsi que le meilleur pont à emprunter pour traverser le détroit du Bosphore vers Istanbul. Nous passons Istanbul, avec une circulation dense sur des voies impressionnantes allant jusqu’à 2×6 voies.

De la Turquie, notre trajet emprunte la zone la « moins touristique » du pays, hormis Istanbul. Nous traversons de magnifiques paysages de montagne sur la première partie avant de rejoindre les bords de la mer noire. A partir de la ville de Samsun, jusqu’à la frontière Géorgienne, c’est une succession de villes plus ou moins importantes, dont plusieurs entre 100 000 et 300 000 habitants. Les centres villes sont construits sur les collines et flancs de montagne en bord de mer, avec une forte densité en habitants et en voitures. Les nuits (et les jours) sont ponctués de l’appel à la prière, c’est celle de 5 heures du matin la plus troublante 🙂 …

La seule échappée touristique sur cette route de traversée de la Turquie a été la visite du monastère de Sumela, après avoir pris une vallée extraordinaire de Giresun à Gümüshane sur une centaine de kilomètres.

Le Monastère de Sumela, en travaux pour plusieurs années n’est pas ouvert au public. Les locaux nous encourage à passer la barrière d’interdiction pour accéder au chantier, l’aspect extérieur est remarquable.

Après une nuit passée au pied du monastère, nous prenons la direction de Trabzon, longeons de nouveau la mer noire en direction de la frontière Géorgienne, il nous reste environ 200 kms.

A ce stade du voyage, nous sommes le 7 avril, nous avons quitté la France depuis une douzaine de jours, nous avons parcouru un peu moins de 5000 kms, traversé l’Italie, La Grèce et La Turquie. Nous avons eu une météo extraordinaire malgré des températures encore fraîches. Nous avons croisé beaucoup de gens très sympathiques, toujours prêts à nous aider ou renseigner. Pour la route, les conduites pratiquées dans chaque pays ont le mérite de leur authenticité avec un degré de liberté à l’appréciation de chacun. Notre camion assure pleinement son rôle, c’est un vrai plaisir de dérouler les kilomètres. Pour la prochaine étape, en Géorgie, nous prévoyons de passer plus de temps dans le pays …

La Mer Noire

Le trajet

A bientôt pour de nouvelles découvertes …

12 commentaires

  • Hug

    Restez prudent sur la route face au conduite hasardeuse. Nous adorons lire et regarder les photos de votre périple.
    Rêver d’aventure est magique mais la vivre est unique.

  • Simon & Léa

    Hello !

    Super ces deux derniers articles ! On sent que vous avez déjà bien roulé, l’arrivée en Asie a dû vous faire plaisir :).
    Pressé de lire vos prochains articles. Des gros bisous et surtout profitez bien !

    Simon & Léa

  • Martineau Frederique et Jnoel

    Bonjour à vous deux,

    Je vois que votre périple se passe plutôt bien mis à part le côté administratif !! Nous avions eu les mêmes problèmes à la frontière Greque, rien n’a l’air de changer de ce côté là.
    Vous notez que les gens sont sympathiques et toujours prêt à rendre service je partage complètement.
    Nous avons parcouru en scooter ( Et oui !!! ) la région d’Antalya et nous nous sommes toujours sentis à l’aise et en confiance, notre moyen de locomotion faisait qu’on étaient très souvent avides de renseignements divers et variés !!!
    Impatients d’avoir d’autres nouvelles de votre part d’autant que nous ne connaissons pas les pays à venir.
    On vous embrasse,

  • Patou

    Waou! Je sens que vous vous nourrissez de ces magnifiques paysages!! Mais penser à manger tout de même!! Bisous On vous embrasse. Patou et Christophe

  • Christelle et Philippe

    Salut les baroudeurs !

    Je vois que le voyage se déroule bien, c’est génial ! Vous devez être soulagé d’entrer en Asie ?
    On attends vos prochaines nouvelles avec impatience ! Profitez pleinement de votre périple !
    On vous embrasse à très bientôt !

  • CHARLISE ET PASCAL

    Bonsoir les amis,

    Je n’avais pas compris que vous souhaitiez filer comme le vent….5000 kms en 12 jours ouah !
    Alors quand reprendrez-vous votre souffle ?
    Nous sommes toujours contents d’avoir de vos nouvelles !!! C’est pas fini les rencontres sympathiques !!!
    Les photos sont superbes qui nous font que transmettre l’envie d’y aller !!!!
    On pense bien à vous!!!!

  • S&N

    Bonjour, et merci pour vos commentaires.
    Après la traversée de Italie, Grèce et Turquie, commence notre périple en Asie centrale, en Géorgie où nous sommes depuis quelques jours. Nous allons y passer une dizaine de jours avant de passer vers la Russie pour faire le tour de mer Caspienne.
    Nous profitons bien de tous ces territoires traversés, nous avons l’occasion d’énormément de rencontres sympathiques et très chaleureuses, nous essayons au mieux de partager ce que nous voyons. Nous n’avons pas toujours une connexion internet facile, d’où un certain décalage quelquefois dans la communication.
    À bientôt.

  • Maelle et Aurélien

    Coucou
    Les paysages sont magnifiques
    Quel plaisir de vous suivre dans votre fabuleuse aventure
    Continuez de nous faire rêver
    Bisous à tous les 2

  • Odile et Gérard

    Coucou les baroudeurs, nous voyons que l aventure se passe bien, malgré que noys arrivons d un périple…nous vous envions, c est chouette de faire de multiples decouvertes
    Profitez et bonne route
    Bizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *